Les identités numériques

carnet de recherche vie privée données personnelles identité numérique dispositif identitaire sciences de l'information et de la communication facebook google réseaux socionumériques

Le journalisme et les industries culturelles : appel à communiquer du GRESEC

Je relaie ici l’appel à communiquer de mon laboratoire du GRESEC, qui co-organise un colloque sur le journalisme, les 26 et 27 mai 2001, en partenariat avec le LABSIC.

Extraits :

Journalisme et questions sociétales au prisme des industries culturelles

Considérant que le journalisme est un élément constitutif des industries culturelles, ce colloque souhaite interroger les rapports entre journalisme et questions sociétales au prisme de ces industries. Il entend ainsi apporter des éléments de réponse et de réflexion aux questions suivantes : comment les processus qui amènent le journalisme à se saisir des questions sociétales sont-ils intrinsèquement liés aux modalités de fonctionnement des industries culturelles ? Quels enjeux économiques, politiques et sociaux soulèvent ces nouvelles productions et activités journalistiques ? Les propositions attendues questionneront le journalisme au prisme des industries culturelles et s’attacheront à en montrer les incidences sur le champ journalistique et ses pratiques.

4 dimensions possibles pour les contributions

  1. La production journalistique, produit d’appel des entreprises, média et hors-média ?
  2. Extension du champ journalistique (info-service, expertises, alertes, infotainment…)
  3. De l’information des citoyens au rappel (imposition ?) de devoirs sociaux ?
  4. Les potentialités participatives de l’internet : question sociétale en soi ou simple vecteur ?

Envoi des propositions avant le 19 février.

Ça ne vous laisse que quelques jours, mais pour avoir participer à JECSIC – Lyon, juin 2010 sur la posture du chercheur, j’aime à rappeler que ces colloques sont des opportunités très riches pour les doctorants : voir la science en action, à travers des chercheurs présentant l’avancée de leurs travaux, c’est-à-dire avoir accès à un matériau qui nourrira la thèse et, si l’occasion se présente, participer à cette construction par une contribution, et une publication, c’est-à-dire préparer son recrutement et accroitre sa visibilité dans l’espace scientifique.

Laisser un commentaire