Les identités numériques

carnet de recherche vie privée données personnelles identité numérique dispositif identitaire sciences de l'information et de la communication facebook google réseaux socionumériques

MeeID, a good idea ?

Just Full Of Ideas
Creative Commons License photo credit: Cayusa

A l’heure du passeport biométrique voilà que surgit la carte d’identité numérique. C’est MeeID qui la propose en tout cas, gratuitement.

De quoi s’agit-il ?

D’une page web, à votre nom, sur laquelle vous pouvez faire apparaître 10 lignes vous concernant + 1 photo.
Et puis c’est tout.

A quoi ça sert ?

Euh.. A parler de vous, en 10 lignes. Un truc pour les fainéants de l’autobiographie, quoi… Au mieux un ego-flyer en ligne, au pire la vie d’un type sans histoire …mais je suis sûr que même un nouveau-né aurait pas assez de 10 lignes pour se présenter ! C’est comme les 140 caractères alloués par Twitter : du microblogging à l’état pur !
Comme les 10 lignes sont transformables en lien hypertexte, on peut renvoyer le lecteur vers tous profils Facebook, LinkedIn, Flickr, vers son blog, et ainsi de suite. Il existe d’autres aggrégateurs de lifestreaming qui diffusent toutes les mises à jour émanent d’autres plateformes (Profilactic, HelloTxt, SecondBrain, Updating.me, FriendFeed, etc.) et ce sans avoir à cliquer 10 fois de suite.
Bref, pour moi en tout cas, l’intérêt est très limité.

Mais encore..

En fait, si j’en parle, c’est parce que j’ai vu Philippe d’Accessoweb en parler succinctement (on comprend pourquoi) mais aussi cet article de chez Webnomena (blog de Keren Dagan). Ce dernier commence avec un point positid : l’option random (une au pif, pour voir) lui permet de découvrir des profils à suivre sur Twitter, et il préconise aux développeurs d’intégrer ce genre de fonctionnalité. De même, il trouve intéressant d’appliquer l’idée à un produit ou un service : on est à nouveau dans le flyer, ou la petite annonce. Perdu dans le bruit, je doute de l’effet. Mais bon… Ca reste juste un format de mise en page de l’information, un bon design au mieux.
But… comme dit Dagan, le problème majeur de MeeID, c’est l’authentification.

C’est pas moi !

En menant une recherche, K. Dagan tombe sur le MeeID de John MacCAIN, pas le vrai candidat bien sûr (ou alors il a un sens de la dérision qui lui vaudrait d’empocher l’élection) mais un faux.
J’ai ainsi pu constater en voulant créer ma propre MeeID (je ne recule devant rien) que la création du compte se faisait en 1 étape : pseudo + mot de passe répété + email, et qu’après, on pouvait créer sa carte, ou celle de n’importe qui.
Et là on crie tous ensemble et bien fort : usurpation d’idée.
Dagan conclut sur quelques dernières préconisations :
– scinder le process de création et insérer une étape de vérification du mail ou en passer par une OpenID
– intégrer une API
– créer vite fait sa MeeID avant qu’un petit malin vienne squatter votre identité. Hop, c’est fait ! A ce sujet, Dagan crée le SpID, le spam identitaire, après le splog, spam de blog.

Laisser un commentaire