Les identités numériques

carnet de recherche vie privée données personnelles identité numérique dispositif identitaire sciences de l'information et de la communication facebook google réseaux socionumériques

Mon identité numérique est indicielle

les traces que nous laissons vont nous recouvrir

Rêve d’identité numérique #17 : prôtéger mon intimité | Identités Actives.

A creuser : traces = indices < signe. L’identité numérique est un indice au sens de la sémiotique de Peirce :

L’indice est un signe qui entretient un rapport physique, matériel avec la chose qu’il désigne. Les signes indiciels sont des traces sensibles d’un phénomène, une expression directe de la chose manifestée. Par exemple des empreintes de pas sur la neige ou le poing brandi qui est indice de menace.

L’indice est lié (prélevé) sur la chose elle-même.

Un indice est un signe qui perdrait le caractère de signe si son objet était supprimé.

via rurart : comprendre l’art.

Cet article est intéressant, en plus il cite Daniel Bougnoux (mon ancien prof’ de comm’) :

Pour Daniel Bougnoux « L’accès au symbolique réprime l’indice : il élague les sens (les sensations) au profit du sens (la signification). » L’apprentissage de la culture est le chemin du détachement qui va de l’indice au symbolique. « Plus on est éduqué, mieux on se passe d’indices et d’images dans la communication. »
[…]
l’indice, affectif et participatif, réchauffe la communication mais qu’il entraine et nous enchaine au phénomène; alors que le symbole, toujours froid, nous place à  distance.

via BOUGNOUX (Daniel), La communication par la bande. Introduction aux sciences de l’information et de la communication, Paris, La découverte, 1991.

Voir aussi cette définition sur le site d’ac-grenoble.

Ainsi : indice = sensation, rapport physique direct avec l’individu (ici dans le cadre de l’identité numérique) = favorise la communication, la participation. MAIS : 0 valeur symbolique, 0 réflexion, etc.

Laisser un commentaire