Les identités numériques

carnet de recherche vie privée données personnelles identité numérique dispositif identitaire sciences de l'information et de la communication facebook google réseaux socionumériques

L’identité numérique, une question politique

Il y a plus d’un mois s’est tenue à Paris la conférence FULBI (que j’avais indiqué ici), à laquelle je n’ai pas pu participer. Pour autant, à en lire les commentaires, les interventions ont été très enrichissantes (Evelyne Broudoux, les Geemik de l’ESC Lille, plus d’autres orientées bibliothèque, le périmètre de la conf’).

Je vais m’attarder plus particulièrement sur l’une d’entre elles : Qu’est-ce qu’un service d’identité ?, proposée par Stéphane Bortzmeyer, de l’AFNIC.
[Je ne vais pas expliquer de quoi il s’agit : vous trouverez sur son billet les liens de téléchargement vers les slides (format PDF, en mode présentation et en mode impression, très bonne idée).]

Le sujet est technique (fédération d’identité, protocoles de cryptage, etc.) mais la montée en complexité est très agréable, et la vulgarisation autant que la métaphore rend l’ensemble très accessible.

Pour autant, et malgré les limites reconnues au départ (l’identité est une notion trop philosophique), le sujet n’est pas si technique, finalement, et les dernières diapos (28-29-30) notamment posent des questions philosophiques tout autant que politiques. Reprenons.

Déclaration universelle des droits de l’identité numérique

L’encadrement numérique de l’identité (que ce soit sur le Web, en entreprise ou pour l’administration de l’État) requiert des dispositifs techniques (foncièrement faillibles – diapo 27) et relationnels (tiers de confiance, mais avec une confiance toute relative – diapo 13).

Or l’identité étant un droit inaliénable, son appareillement émergent par le numérique modifie ce lien : il serait donc nécessaire d’inscrire dans la Loi une reconnaissance et une protection de l’identité numérique, allant de l’anonymat (il y a déjà des textes en ce sens) à la pluralité : reconnaître la possibilité qu’un individu puisse disposer de plusieurs identifiants, et que ceux-ci soient protégés et garantis : les buddy icons, les avatars, les pseudos, les persos dans les jeux type MMORPG. Reconnaitre la possibilité que l’individu puisse disposer de plusieurs identités, pas forcément celle soumise par l’Etat ou les parents, mais plusieurs identités, choisies.

Laisser un commentaire