Les identités numériques

carnet de recherche vie privée données personnelles identité numérique dispositif identitaire sciences de l'information et de la communication facebook google réseaux socionumériques

Anne Roth : comment je suis devenue la femme d’un terroriste

Pire : il lui arrivait aussi de ne pas prendre son téléphone portable avec lui. C’est donc qu’il avait des choses à se reprocher. Libéré en novembre dernier, après près de quatre mois de détention, Andrej Holm n’a toujours pas été jugé.

Un sociologue emprisonné après que les services secrets l’aient fliqué plus d’un an : surveillance de son historique web, de ses fréquentations, de ses conversations téléphoniques, etc..

ANNE ROTH… COMMENT JE SUIS DEVENUE LA FEMME D’UN TERRORISTE « Libertes & Internets.

4 commentaires pour Anne Roth : comment je suis devenue la femme d’un terroriste

  1. chat-loupe dit :

    «Pire : il lui arrivait aussi de ne pas prendre son téléphone portable avec lui.»

    Ah, oui, c’est vraiment terrible 😀 (je ris jaune, je parie qu’un bon nombre de gens pourrait proférer la même enormité sans sourciller, à propos du premier quidam venu…).

    Je devrais faire gaffe, je dois être suspect 😀

  2. Julien PIERRE dit :

    Quand j’ai mon mobile avec moi, il est presque toujours éteint. C’est douteux aussi, tu crois ?

  3. chat-loupe dit :

    Ouh la, oui, très très douteux. S’il est éteint, c’est que tu es probablement occupé à faire des choses que la morale et le gouvernement réprouvent 😀 C’est peut-être pire que de ne pas le prendre du tout : tu le prends et tu l’éteins intentionnellement !

Laisser un commentaire