Quelles sont les qualités d’un bon auditeur ?

Êtes-vous un bon auditeur ? Tout le monde aime se considérer comme accessible et facile à parler. Mais quand il s’agit d’écouter ce que quelqu’un a à dire ? Pas tant que ça. Nous sommes sûrs que la plupart d’entre nous ont zoné en écoutant les projets de vacances de nos collègues, ou ce professeur de sciences qui aime parler de leur vie. Bien que vous puissiez vous sentir coupable ou même inconsidéré, sachez que c’est en fait tout à fait normal. La durée moyenne de l’attention humaine varie entre 8 et 10 secondes. Avec la technologie moderne qui nous maintient sur nos gardes, des engagements professionnels qui continuent de peser sur notre esprit, écouter quelqu’un avec une attention à 100 % semble être une tâche ardue. C’est pourquoi nous sommes là pour vous aider. Ne t’inquiète pas, ma fille, on est là pour toi !

Qu’est-ce que cela signifie d’être un bon auditeur ?

Écouter vraiment quelqu’un est une compétence importante à cultiver. Il s’agit d’un ensemble de compétences essentielles à posséder et vous aide à établir des liens avec vos pairs et vos supérieurs autour de vous. Tout au long de la journée, nous sommes tous tellement dans notre tête que nous avons tendance à oublier que les personnes dans notre vie sont en réalité des personnes, avec des inquiétudes et des pensées qui leur sont propres. Il est facile de considérer nos pairs comme les personnages secondaires d’un film. Mais lorsque nous réalisons qu’ils ne sont pas seulement cela, il devient encore plus important de les écouter.

A voir aussi : Quelle est la différence entre un référentiel standard et un référentiel ?

Contrairement à l’audition, l’écoute nécessite une interaction active (mais surtout silencieuse) entre les intervenants et les auditeurs. La participation et l’intérêt actif sont essentiels pour que la conversation soit fructueuse. Il est difficile d’écouter vraiment, de laisser quelqu’un parler et de prêter véritablement attention à ce qu’il a à dire. Mais c’est aussi le fondement de la confiance, de la camaraderie et même de la compassion.

Comment identifier les bons auditeurs ?

Les bons auditeurs sont rares à trouver, mais une fois que vous l’avez fait, vous êtes sûr d’avoir une abondance de conversations étonnantes devant vous. Au jour le jour, vous verrez tout un éventail de personnes autour de vous. Mais pour choisissez le blé de l’ivraie, vous devez savoir quelles qualités rechercher chez un bon auditeur.

A découvrir également : Quelles sont les valeurs de KPMG ?

Avez-vous déjà essayé d’avoir une conversation avec quelqu’un, seulement pour le remarquer vérifier son téléphone toutes les deux secondes, ou avoir l’air visiblement zoné ? Non seulement c’est gênant de parler à une telle personne, mais c’est aussi un peu une insulte.

Le langage corporel est un indicateur significatif pour savoir si quelqu’un apprécie réellement la conversation ou fait semblant de le faire pour le bien de la société.

Les interruptions sont également un énorme tueur d’humeur. Personne n’aime les interruptions de son processus de pensée, et couper quelqu’un pour répéter ses propres pensées peut le laisser se sentir incompris, irrité et indésirable.

Être à l’écoute ne signifie pas seulement éviter ces erreurs courantes et inconscientes. Il faut également qu’une personne démontre qu’elle est vraiment intéressée par ce que l’autre personne expose. Les bons auditeurs jouent un rôle passif lorsque l’on considère leur contributions à la conversation en cours. Cependant, ils manifestent explicitement leur intérêt par le biais de leur langage corporel et des questions de suivi qu’ils posent.

Ils respectent la personne avec laquelle ils sont en conversation, même si leurs points de vue ou opinions vont dans deux directions différentes. L’objectif final d’un bon auditeur est de faire en sorte que l’orateur se sente ravi, confiant et que ce qu’il avait à dire a été entendu avec une attention particulière.

Qualités d’un bon auditeur

1. Ils sont pleinement présents

Les bons auditeurs ont toujours l’intention de s’engager dans la conversation. Ils se concentrent surtout sur la discussion en cours. En fait, ils traitent l’information telle qu’elle leur est communiquée, plutôt que de se plonger dans leur passé avec l’orateur ou de se laisser distraire par des inquiétudes futures. Leur intention est d’essayer d’éviter toutes les distractions autour d’eux et de ne consacrer leur plus grande attention qu’à l’orateur. Ils maintiennent également un bon contact visuel. Leur visage transmet leurs pensées, et ils sont ouverts à répondre au fur et à mesure que la conversation le rend nécessaire.

2. Ils n’écoutent pas pour répondre

Les bons auditeurs se contentent d’écouter l’autre, à condition que la conversation soit suffisamment engageante. Parfois, notre esprit se préoccupe tellement de penser à une réponse appropriée que nous désaccordons inconsciemment le reste de la conversation. Le résultat est que nous dégageons un air peu impressionné et que nous semblons presque ennuyés. Les bons auditeurs n’écoutent pas les conversations uniquement pour se concentrer sur ce qu’ils peuvent y contribuer eux-mêmes.

3. Ils n’ont pas d’ordre du jour

Les bons auditeurs n’entament pas de conversation pour une raison précise. Vous pouvez toujours sentir quand quelqu’un vous parle avec un programme particulier en tête. Ils sont agités, agités et impatients. Les bons auditeurs n’espèrent pas un résultat particulier de la conversation, et donc, la conversation se déroule plutôt naturellement. Leurs réponses ne sont pas calculées, mais elles répondent à la façon dont elles estiment qu’elles sont correctes à ce moment-là.

4. Ils ne s’interrompent jamais

Il est très frustrant d’avoir une conversation avec quelqu’un qui interrompt continuellement le flux de votre discours. Cela peut faire dérailler votre train de pensée et vous éloigner plus loin du point. L’oubli d’un point qu’il était important de mentionner peut également entraîner des idées fausses ou des erreurs de communication ultérieures. Les bons auditeurs comprennent bien les orateurs et les laissent terminer leur dialogue avant d’interjeter leurs propres opinions ou pensées. S’ils ont des questions, ils attendent que l’orateur ait terminé, puis ils reviennent au point qui les a déconcertés. Cela ne signifie pas que les bons auditeurs n’ajoutent pas à la conversation, mais attendent plutôt leur tour pour parler.

5. Ils écoutent autant qu’ils parlent

L’équilibre est toujours la clé universelle de tout ce qui se passe dans la vie. Les bons auditeurs parlent autant qu’ils écoutent, et écoutez beaucoup plus qu’ils ne parlent. Ils ne s’inquiètent pas d’avoir à faire passer leur point de vue, et ne sont pas sous pression pour ajouter à la conversation. Leurs réponses sont appropriées et visent à orienter les conversations dans une direction positive. Ils se concentrent sur ce que dit l’orateur, et pour eux, leurs propres réponses sont d’une importance secondaire.

Être à l’écoute est un avantage ; peu de gens peuvent explorer. Apprendre à être à l’écoute

ARTICLES LIÉS