Les identités numériques

carnet de recherche vie privée données personnelles identité numérique dispositif identitaire sciences de l'information et de la communication facebook google réseaux socionumériques

2 commentaires pour Les masses anonymes

  1. Yann Leroux dit :

    Il y a longtemps eu de la part des psychanalystes une méfiance vis à vis du groupe. Une des raisons en est sans doute que la psychanalyse a commencé avec un groupe (le groupe du Mercredi) et que cette expérience a été maintenue refoulée pour pouvoir développer les aspects individuels de la psychanalyse

    Il reste que l’approche du groupe par la psychanalyse a été possible et a permis de mieux comprendre les relations entre les psyché indviduelles et le fonctionnement groupal. Nous sommes des être groupaux, profondément, intimement, et la figure du groupe apparait jusque dans nos psychés individuelles.

    René Kaës, en France, a considérablement développé la psychanalyse des groupes. Il a fait un Que-sais-je ? sur la question que je trouve très bien fait et très lisible.
    Kaës, R. Les théories psychanalytiques de groupe, http://www.amazon.fr/Th%C3%A9ories-psychanalytiques-du-groupe/dp/2130518427

    • Julien PIERRE dit :

      Merci Yann, une lecture de plus dans ma liste.
      S’il existe une psychologie des foules, pourquoi n’y aurait-il pas une psychanalyse ? Est-ce à dire que les foules rêvent ? Comme les moutons électriques ?

Laisser un commentaire